6 & 7 avril 2019 : week-end dans la piémont italien pour l’A.O.C.

Il est 7H30 du matin et le départ est donné place des tilleuls à Montluel. Pierre notre chauffeur et son carrosse sont prêts pour les 4 heures de route qui nous séparent du piémont italien.

Nous arrivons à 12H00 à Barbaresco, charmante bourgade piémontaise qui surplombe la rivière Tanaro .

IMG_20190406_114853.jpg

Tout juste l’heure de prendre l’apéritif, ce qui sera fait à la cave BOFA dans le centre du Village

Nous nous restaurons rapidement sur une terrasse d’un charmant restaurant avant de nous rendre pour notre premier rendez-vous à la sortie du village, la cascina Albano.

IMG_20190406_143730(1).jpg

Marco nous accueille parfaitement et nous fait la visite dans un français impressionnant….

Marco est la 3e génération de viticulteur et il a des idées bien arrêtées sur la vin et la vigne. Le jeune homme croit en la biodynamie et dans le terroir…. »la nature transforme le raisin en vinaigre, l’homme la transforme en vin… »

Ici on produit 30 000 bouteilles par an, principalement du rouge et quelques blancs… après une visite des installations, nous sommes conviés à la salle prévue pour la dégustation… Dans le piémont, on déguste assis à une table… Au programme 3 blancs (2 pétillants) et un blanc fruité issu d’un cépage local (ARNEIS)… Ensuite 5 rouges qui nous feront monter dans la gamme des dolcetto, niebiollo…

Au bout des 2 heures riches et intéressantes, nous quittons l’endroit qui nous aura tous bien plus pour nous rendre du côté de TREISO pour la 2e visite.

IMG_20190406_162056.jpg

Quelques kilomètres nous séparent de la cave PERTINACE qui nous accueille.

On change de catégorie, car il s’agit d’une cave coopérative qui regroupe 17 producteurs différents et qui produit 650 000 bouteilles par an.

IMG_20190406_163942.jpg

Une charmante hôtesse nous fait la visite en anglais des installations et ensuite nous invite à rejoindre la salle prévue pour la dégustation.

Joli programme là aussi, encore un blanc (Arneis) pour commencer et ensuite on grimpe dans la gamme des rouges, docletto, niebiollo et barolo se déclinent pour notre plus grand plaisir.

IMG_20190406_171805.jpg

La journée se termine dans la jolie ville d’Alba toute proche où nous passons une sympathique soirée, toujours sous le signe des vins du piémont.

 

Dimanche matin pluvieux, ne nous empêche pas de nous rendre à notre 3e et dernière visite prévue. Nous nous rendons dans la village de NEIVE afin de visiter la Cantina Del Glicine

IMG_20190407_101625.jpg

Cet endroit est une des plus vieilles caves d’Italie et l’endroit indique 1582 sur son fronton. Nous visitons les installations avec une hôtesse qui officie entre le français, l’italien, l’anglais et l’espagnol… mais tout le monde se comprend.

Nous descendons les marches qui nous conduisent à une impressionnante cave catacombe qui se faufile sous la terre à 13m sous le sol.

IMG_20190407_103204.jpg

La visite terminée, nous rejoignons la table de dégustation au coin du feu, agrémentée de quelques douceurs (noisettes torréfiées à se damner…). Encore un blanc (Arneis) pour débuter et ensuite une montée en gamme dans les rouges là aussi…tout le monde est ravi

IMG_20190407_110111.jpg

Il est déjà midi et nous nous restaurons dans une auberge sympathique du centre du village avant de prendre la route du retour…IMG_20190406_135404.jpg

Un superbe week-end dans un cadre vraiment magnifique, des vins de très belle qualité et une très bonne ambiance… cette sortie dans les caves du piémont restera un très bon souvenir pour nous 5.

 

Merci à Yoann pour la préparation du week-end et à Pierre pour nous avoir magnifiquement conduit.

09 Février 2019 : l’AOC en visite dans le Mâconnais.

IMG_1786Direction cette fois ci vers les terres du Nord… A peine à 1 heure de Lyon, à la frontière du Beaujolais et des côtes Chalonnaises, se trouvent les terroirs de Pouilly et de Saint Véran. Très rapidement, nous voilà plongé dans le décor avec autour de nous une prédominance de Chardonnay tapissant les bords de route.  Notre premier objectif est de trouver le domaine Bourdon situé sur la commune de Solutré Pouilly. Géré par notre président adoré, le GPS nous trace la route à travers vignes et nous amène sans encombre jusqu’à la porte de ce joli domaine.

Nous démarrons rapidement les choses sérieuses en découvrant les 1ers arômes de Chardonnay et en écoutant attentivement les explications techniques de notre vigneron. Comme souvent, nous avons droit aux petits détails de fabrication, aux passerelles entre les arômes perçus et les techniques de vinification. Nous découvrirons 2 Mâcon, un Saint Véran et 2 Pouilly Fuissé. De belles découvertes autour de l’expression classique du Chardonnay sur ce terroir. De la tension en bouche, des agrumes et des fleurs blanches, voilà sur quoi nous devons forcer notre départ pour essayer de tenir la montre…IMG_1775

Après les quelques achats réglementaires, nous reprenons la route quelques minutes pour rallier le village de la Roche Vineuse et le domaine du Château de la Greffière en particulier. Nous voilà face à une exploitation d’une tout autre envergure !!

IMG_1777Nous avons l’occasion de faire le tour des impressionnantes installations et de partager avec notre hôte les différentes étapes de vinification des vins du domaine. Les explications sont comme à chaque visite très intéressantes et permettent de mieux appréhender les particularités des vins qu’il nous tarde de déguster !!

Sur le comptoir du caveau, trônent plus d’une dizaine de cuvées différentes, des blancs aux rouges en passant par un rosé et un crémant…

La question philosophique du moment : sommes-nous sages ou pas ? NON

IMG_1780Nous partons pour le grand chelem en gardant un œil sur la montre car le temps passe vite. Pouilly Fuissé, Saint Véran, Mâcon prestige, tout y passe. Quelques cuvées retiendront notre attention par leur longueur en bouche et leur tension marquée. Nous garderons en tête entre autre le Mâcon La Roche Vineuse « Les Ronzettes » 2015 blanc pour son gras et ses notes d’évolution (cire) et le Mâcon Serrières « La Croix » 2016 rouge pour ses arômes de tabac froid et son équilibre.

Allez, c’est pas tout ça mais nous avons RDV à l’O des vignes à Fuissé, notre restaurant étoilé du jour !!

De la finesse, des accords de textures et de saveurs de haute voltige. Sans compter une carte des vins qui décoiffe… Très bon moment pour ce repos du midi avant de se remettre en route pour notre dernière étape.

IMG_1789Pour changer un peu de nos habitudes, nous avons opté pour la visite d’une brasserie locale qui a la particularité d’être menée par d’anciens professionnels du vin. Nous sommes accueillis dans la bonne humeur par Benjamin et nous partons à la découverte des étapes de fabrication de ce breuvage pour lequel nous sommes un peu moins aguerris. Des parallèles se présentent rapidement entre le monde la bière et celui du vin (assemblage de houblons et d’orges particuliers pour obtenir certains arômes et niveaux d’amertumes contrôlés). Nous dégusterons au final 7 bières différentes sur lesquelles chacun aura identifié ses préférences. Ici, moins de consensus que sur le vin, certain privilégiant l’amertume, d’autre la douceur. Enfin, une mention particulière de l’un d’entre nous (qui se reconnaîtra à coup sûr) pour la « Barley Wine » ou vin d’orge (véritable concentré de malt) réservée aux amateurs de concentration !!

IMG_1793

Nous arrivons déjà à la fin de cette journée riche en découverte et saveurs… Nous prenons la route, le coffre chargé de souvenirs, direction la maison pour un dodo bien mérité.

IMG_1796

RDV pour notre prochaine sortie les 6 & 7 avril , direction le Piémont…

Yoann

 

24 novembre 2018 : l’AOC sur les terres de Cornas et de Saint Peray.

Rendez-vous aux aurores devant notre salle de Nievroz pour embarquer dans le Fab’van direction le Sud…

IMG_1441Notre première étape nous amène au cœur du sujet dans le village de Chateaubourg, à quelques encablures de Cornas. Nous sommes accueillis comme des rois par Eric du domaine Eric & Joël Durand. Après quelques explications techniques autour de l’aménagement du caveau, nous nous regroupons tout naturellement autour de la magnifique table inox pour prendre la température. Une série bien séduisante qui fera l’unanimité tant sur les blancs que sur les rouges. Démarrage sur un viognier « Caprice », un vin de pays tout en élégance. Un coup de cœur à coup sûr. Rapidement, nous continuerons par la minéralité du Saint Péray et le corps maîtrisé des Cornas « Prémices 2015 » et « Empreintes 2016 ». Le ton est donné, de la matière, des épices et des longueurs incroyables !IMG_1443

Le temps passe très vite en compagnie de ce vigneron passionné qui nous aura transmis sans difficulté toute la richesse de ses vins.

IMG_0926

Il est temps pour nous de prendre la route vers l’auberge de Crussol pour notre repos du midi. Une jolie table au pied des ruines du château de Crussol : objectif cochon roti et mousse de marrons !!

Juste le temps de sauter de nouveau dans la Fab’mobile, direction les 1,3km nous séparant du caveau du domaine du Tunnel. La porte à peine poussée, nous voilà dans une ambiance très chalet Savoyard (peau de bêtes et bois partout…).

IMG_1448Un petit Saint Peray 100% Roussane pour démarrer (la finesse du cépage et la fraicheur, on est bien !!). On enchaine sans se faire prier sur les saint joseph et Cornas bien connus de Stéphane Robert. Même si les vins dégustés sont très jeunes (mis en bouteilles seulement 2 semaines avant), on ressent tout le potentiel des vins. Une superbe concentration et une longueur impressionnante (on compte encore !!!). Nous aurons même le droit de visiter les installations perchées en haut de la colline avec vue dominante sur les coteaux et le village. Un petit aller-retour pour terminer dans le fameux tunnel bien gavé des tonneaux remplis à ras bord du futur millésime.

IMG_1454

Nous terminons notre périple du jour par une halte au domaine Voge. Accueilli encore une fois comme des rois par Anouch, nous nous installons au bar face à notre dernière ligne droite (quelques 8 bouteilles quand même !!).

Démarrage classique par les 3 Saint Péray « Harmonie », « Ongrie » et « Fleur de Crussol ». Une particularité 100% Marsanne avec sur le 3e vin des vignes de 80 ans s’il vous plait !! Le saint joseph intermédiaire nous permettra de passer doucement vers les choses sérieuses : Cornas « les chailles » 2016, Cornas « les vieilles vignes » 2015 et 2014. Des matières prometteuses mais difficile à jauger et une PAI de presque 7312… La finale sur une méthode champenoise à base de Marsanne « les bulles d’Alain » 2013.

IMG_1470

Les sourires sont bien marqués de tannins, signe qu’il est temps de rentrer.

IMG_1444

Arrivés à 19h à Nievroz, distribution des cartons et au lit, zou !!!

Merci à tous pour cette très belle journée et vivement la prochaine dans le Mâconnais…

Yoann.

L’AOC était en sortie dégustation Bourgogne ce vendredi 9 mars 2018…

Après les incontournables rendez-vous de co voiturage, nous finissons par nous retrouver de bon matin vers Villefranche sur Saône, direction Beaune…

P1250030Nous sommes accueillis à 10h au Domaine Besancenot par notre premier viticulteur (qui est une viticultrice) pour démarrer rapidement le tour de piste. Découverte des blancs aligotés et Chardonnay avec une finale  sur un Beaune 1er cru (cent vignes) 2015 qui nous laisse des arômes d’anis, de fleurs blanches et de vanille encore en tête… Puis, le tour des rouges arrive et c’est pour nous l’occasion, après avoir « travaillé notre palais » sur des appellations d’entrée de type Bourgogne Pinot noir 2016 et Chorey les Beaune 2014, de taquiner les Beaune 1er du domaine. Nous finirons par la parcelle Toussaint 2008 nous apportant les arômes classiques de noyaux de cerise sur une jolie longueur…

P1250024Après quelques achats (dont un dédié à une future dégustation de l’AOC en prévision), il est temps pour nous d’aller à notre prochaine étape, celle de la restauration.

Nous prendrons notre temps au château Levernois pour déguster le menu très fin proposé par le Bistrot au bord de l’eau. Un Marsannay 2014 de la maison Méo Camuzet sera notre meilleur ami durant le repas !!

A peine le dessert terminé qu’il est déjà temps pour nous de redémarrer pour aller à la rencontre de Jean Michel Jacob à Echevronne.

P1250026Nous serons reçus durant près de 2h par un viticulteur plein de passion et d’anecdotes. A la vue de la longue ligne de bouteilles qui nous attend, nous nous regardons tous les quatre et nous savons déjà que de belles découvertes se profilent. Un premier défilé des 2016 nous offre un florilège de fruits et de longueur. Viennent ensuite les 2015, tous prometteurs et déjà très agréable à présent. Quelques 2014 nous apportent leur matière et nous font pressentir de jolis potentiels. Enfin, notre viticulteur nous réservera une jolie surprise en nous proposant d’ouvrir un Chambolle-Musigny 2006 et un Savigny-Vergelesse 1er cru 1996. Le premier nous ravira par son étonnante fraîcheur et le deuxième nous fera voyager à travers 20 années de gardes durant lesquelles toute la complexité de ce vin (cuir et fumé sur une dominante kirschée) a pu se développer.

P1250029

Nous nous séparons difficilement de notre hôte chargé une fois de plus de quelques souvenirs pour nous diriger plus au Sud autour de l’appellation Mercurey.

La dernière étape de notre sortie nous permet de rencontrer les acteurs du domaine du Four Bassot.

P1250033Nous commençons par un petit tour du propriétaire durant lequel nous pouvons nous rendre compte de la très belle installation du domaine. Mais trêve de flânerie, la dernière ligne droite est encore devant nous ! Trois blancs, trois rouges nous ont permis de découvrir de jolies réussites avec particulièrement le Mercurey blanc « Clos de la Chiquette », 2016. Celui-ci déroulant de beaux arômes de pêches blanches et développant un côté beurré de toute beauté restant longuement en bouche (comme un « petit quelque chose » de Meursault…). Enfin, nous finirons notre marathon par un Mercurey 1er cru « Clos des Fourneaux, Monopole 2016. Des arômes d’anis, de fruits rouges et de cuir nous accompagnerons pour reprendre la route fatigués mais heureux…

Nous pouvons recompter dans la voiture au retour, c’est bien 31 bouteilles que nous avons pu découvrir tout au long de cette journée !

Pour cela, nous tenons à remercier particulièrement nos 3 trois viticulteurs pour leur disponibilité et leur gentillesse.

A la prochaine.

Yoann.

13/01/18 : l’AOC en visite dans le Beaujolais

IMG_1325Départ de Montluel direction » la source des Fées » à Pouilly-Fuissé et accueil par Philippe, vigneron-conteur à ses heures !
Après un long préambule autour d’un feu dans la cheminée (et à côté du chat), nous avons visité la cave où le Chardonnay cultivé sur 4 hectares, est mis en cuves, en fûts de chêne ou d’acacias.

Dégustation du St Véran, du Pouilly-Fuissé et du « Fée des Bulles » (rosé mousseux – méthode traditionnelle Champenoise – aux arômes de fruits rouges). Nous avons aussi goûté du St Amour et du Fleurie des confrères de notre hôte.IMG_1322

Les andouillettes et le bœuf bourguignon du « Moulin de St Véran » (pourtant Logis de France) n’ont pas tenu toutes leurs promesses mais il était temps d’avaler du solide ! D’après Stéphane et Philippe, notre invité du jour, en revanche le Morgon a été très apprécié.

Notre rendez-vous au Domaine Matray a été manqué : pourtant sobres (!), nous n’avons malheureusement trouvé que le hangar à tracteurs …. Les GPS et téléphones ne sont parfois d’aucune utilité! Le contact initial ayant été fort sympathique, nous gardons cette adresse sous le coude pour une prochaine virée ! Surtout que leur production sur 14 hectares et plusieurs communes est diversifiée et prometteuse : Juliénas, Saint-Amour, Chénas, Moulin à vent, Beaujolais Blanc, Beaujolais rosé, Crémant de Bourgogne, Rikiki …

Nous avons donc fini en beauté à Fleurie où Jean Paul Ducharne nous attendait impatiemment ! Depuis 1936, il représente la 3è génération qui exploite et vinifie les 16 hectares de vignes réparties sur les quatre crus du Beaujolais et Beaujolais Village.

 

Nous avons pu découvrir « au nez » et pas que (!) : les crus Fleurie, Morgon, Chiroubles et Moulin à vent. Très en forme JP nous a raconté son histoire et son amour pour son patrimoine, son terroir, …

Au retour, lestés de quelques cartons et précieuses bouteilles à déguster dans le court, moyen et long terme, nous étions ravis de cette journée où notre curiosité a été largement récompensée : l’authenticité et la simplicité de l’accueil, les personnalités et anecdotes des vignerons, la variété et la qualité des vins découverts casse l’idée reçue du « beaujolais ». Conscients de la mauvaise réputation acquise suite à une mauvaise gestion de la qualité de la production pendant plusieurs années, les professionnels du vin de la région ont une réelle volonté de reconquérir le public en améliorant sans cesse leurs produits tout en respectant les traditions.

Rendez-vous en Mars pour une virée en Bourgogne !

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :