En scaphandre à la découverte de la véritable ivresse des profondeurs

Amateur de vin et de plongée sous-marine, j’ai trouvé ce petit article très intéressant… L’idée est d’aller planquer du vin de Bandol dans les profondeurs sous-marines pour voir comment il se bonifie… A suivre !
Yoann

band1Cette initiative pour étudier le vieillissement des vins du domaine a été lancée conjointement par l’Association des Vins de Bandol et l’œnothèque des Vins de Bandol, avec la collaboration de l’École Nationale des Scaphandriers (ENS). «Les scaphandriers sont les seuls habilités à effectuer des travaux sous la mer », m’explique Jérôme. Dans ce cas précis, il s’agit d’un vrai chantier : creuser dans les profondeurs méditerranéennes, construire une cave aquatique, y déposer les bouteilles en les recouvrant tour à tour de sédiments

band2Quinze domaines différents participent à l’opération pour un total de 240 bouteilles, dont le millésime 2011 pour le rouge, et la cuvée 2014 pour les bouteilles de blanc et de rosé. Pendant un an et demi, la moitié du pinard reposera à 40 mètres de profondeur dans une eau de 15 à 20 degrés, pendant que l’autre moitié, 120 bouteilles en tous points identiques, vieillira de manière classique en cave.

Sur le pont, Pascal Périer, le directeur de loenothèque des vins de Bandol, regarde la ruche à vin disparaître sous leau. Si la vinification est réussie et que le vin remontéde la mer savère meilleur que celui qui a vieilli en cave, l‘œnologue fera un beau coup de com sur le potentiel de vinification des rosés du pays. « On ne pense pas toujours à les faire vieillir. Jai gouté des rosés de Bandol qui avaient plus de 20 ans et qui étaient absolument sidérants. »

Avant de remonter à la surface après deux heures dopérations, les gars en habits de cosmonautes, complètement euphoriques, immortalisent la fin de lopération en posant devant les caissons, des bouteilles du Domaine de la Bégude à la main. Ils les ressortiront dans 18 mois. Ce sera probablement loccasion, au sec et les pieds sur terre cette fois-ci, de goûter une fois de plus à livresse du vin made in Bandol.

band3

Pour lire l’article complet :

https://munchies.vice.com/fr/article/pgxxb9/la-veritable-ivresse-des-profondeur

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s