Pourquoi laisser l’herbe pousser entre les rangs de vignes ?

herbeAu détour d’une promenade champêtre dans l’une de nos belles régions viticoles, vous avez certainement déjà noté la présence d’herbe, parfois joliment accompagnée de plusieurs variétés de fleurs, dans les passages entre les rangs de vignes. Outre l’aspect esthétique qu’il confère au paysage, sublimant vos photos, ce couvert végétal volontairement entretenu par les viticulteurs offre de nombreux bénéfices à la conservation des qualités d’un sol.

Cette pratique appelée « enherbement » consiste à entretenir un couvert végétal, temporaire ou permanent, naturel ou semé, entre les rangs et autour de la parcelle. Les bénéfices apportés par cette technique sont multiples.

PRÉSERVATION DU SOL

Avant toute chose, il faut savoir que cette technique, bien qu’à visée écologique, n’est pas strictement réservée aux domaines dirigés en bio et en biodynamie. De nombreux viticulteurs en agriculture raisonnée y ont également recours. En effet, la présence d’un couvert végétal relativement dense sur le pourtour d’une parcelle permet au sol de mieux supporter le passage des engins mécaniques, mais aussi de limiter les risques de pollutions du sol par le ruissellement des eaux pluviales transportant des résidus de produits de traitements de la vigne.

La présence d’un couvert végétal assure également une meilleure protection du sol face à l’érosion causée par des vents violents et par des pluies diluviennes.

Par ailleurs, grâce à la présence de nombreuses autres espèces végétales colonisant le sol, la surface occupée par le système racinaire de toutes les plantes présentes augmente. Ce couvert végétal présente donc la vertu de remplacer le travail mécanique du sol qui, en remuant la terre, lui permet de respirer, évite le tassement et favorise l’infiltration des eaux de pluie.

APPORTS BÉNÉFIQUES POUR LA VIGNE

En plus d’améliorer la vie microbiologique du sol, ce couvert végétal permet la réalisation d’échanges symbiotiques d’éléments nutritifs entre la vigne et les plantes qui l’entourent. Le choix des ces plantes est primordial pour un viticulteur puisque la nature de ces échanges diffère selon le type de plantes semées. Par exemple, les légumineuses comme la féverole, sont des espèces végétales qui fixent facilement l’azote et peuvent ainsi s’avérer être très utile sur une parcelle où le sol présente des carences en azote.

Enfin, la coexistence de plusieurs espèces végétales sur une surface de sol limitée confère des contraintes au développement de chacune. Pour la vigne, cet aspect s’avère intéressant et utile puisqu’ainsi, il est possible de maîtriser plus naturellement la vigueur de la vigne. Cette maîtrise est un point clé de la viticulture pour orienter le développement de la vigne sur les baies et non sur son feuillage. Ce qui, on ne va pas vous le cacher, nous semble très important quand il s’agit de produire du vin.

Article issu de :

Pourquoi laisser l’herbe pousser entre les rangs de vignes ?

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s