Mathusalems, nabuchodonosors… mais d’où nous viennent ces noms ?

Les amateurs les plus passionnés adorent proposer leurs vins favoris dans de grands formats qui mettent en valeur les nectars servis. Si tout le monde connaît le magnum, les autres « grandes » bouteilles portent parfois des noms un peu compliqués. […]

Mathusalems

A chaque contenant son origine

Magnum contenant 1,5 litre ou 2 bouteilles de 75 cl. Il tire son origine du mot latin magnum qui signifie « grand ». Il serait connu depuis la fin du XVIIIe.

Jéroboam contenant 3 litres ou 4 bouteilles de 75 cl. Il se nomme double magnum dans le Bordelais. Plus rarement, on rencontre à Bordeaux des Jéroboam de 5 litres (6,66 bouteilles de 75 cl). Selon l’histoire biblique, Jéroboam Ier (931 – 909 av. J.-C.) fut le premier roi de la partie Nord d’Israël. Il reçut la couronne des mains des dix tribus qui s’étaient soulevées contre Réhoboam, fils de Salomon. Jéroboam II (743 – 746 av. J.-C.), fils de Joas, fut aussi roi et étendit son pouvoir sur toutes les provinces perdues, à l’exception du royaume de Judas.

Réhoboam contenant 4,5 litres ou 6 bouteilles de 75 cl. Fils du roi Salomon, son gouvernement tyrannique lui attira les foudres de dix des douze tribus d’Israël qui lui préférèrent Jéroboam. Lui-même conserva les territoires de Benjamin et de Judas.

Mathusalem contenant 6 litres ou 8 bouteilles de 75 cl. Il prend parfois le titre d’Impériale dans la région de Bordeaux. Le nom du patriarche -la personne la plus âgée mentionnée dans l’Ancien Testament- est devenu synonyme de longévité. Selon la Genèse, ce fils d’Enoch aurait vécu 969 ans et aurait péri lors du Déluge.

Salmanazar contenant 9 litres ou 12 bouteilles de 75 cl. Ce patronyme a été porté par cinq rois assyriens. Salmanazar Ier dirigea l’Assyrie entre 1275 et 1245 avant notre ère. Salmanazar III était le fils d’Assourbanipal et fut un grand conquérant. Salmanazar V régna de 727 à 722 av. J.-C. et envahit la Palestine. Il y battit le souverain d’Israël, Osée, puis assiégea Tyr et la Samarie jusqu’à sa mort.

Balthazar contenant 12 litres ou 16 bouteilles de 75 cl. Balthazar faisait partie des trois rois mages qui vinrent rendre hommage à Jésus enfant. Dans l’iconographie traditionnelle, il représente l’Afrique. Un deuxième Balthazar biblique existe et pourrait avoir donné son nom au flacon. Il s’agit du dernier roi de Babylone, tué lors de la prise de la ville par Cyrus en 539 av. J.-C.

Nabuchodonosor contenant 15 litres soit 20 bouteilles de 75 cl. Il fut le plus grand roi de Babylone et gouverna entre 605 et 562 av. J.-C… Après avoir battu les Égyptiens, il conquit Jérusalem plusieurs fois et emmena les Hébreux en captivité à Babylone, dont il fit une cité magnifique.

Au-delà de ces bouteilles traditionnelles, quelques négociants utilisent des contenants encore plus grands.

Salomon contenant 18 litres ou 24 bouteilles de 75 cl. Il est appelé parfois Melchior, du nom du roi mage censé venir d’Europe. Le Salomon de l’Ancien Testament fut roi d’Israël entre 970 et 931 av. J.-C. Doté de nombreux dons, comme la sagesse ou la connaissance des langues, il a fait l’objet de plusieurs livres de la Bible. Sa richesse, son harem et sa liaison avec la reine de Saba ont également atteint des dimensions légendaires.

Souverain contenant 26,25 litres soit 35 bouteilles de 75 cl. Le souverain a été conçu par Taittinger pour le baptême du plus grand paquebot au monde « Sovereign of the sea » le 16 janvier 1988.

Primat contenant 27 litres, soit 36 bouteilles de 75 cl. Ce nom vient du bas latin et signifie « de premier ordre ». Historiquement, nom donné à quelques archevêques qui, par d’anciens droits, ont une sorte de supériorité sur tous les évêques et archevêques d’une région.

Il aurait été utilisé pour la première fois en 1999 pour ce qui était alors la plus grosse bouteille jamais produite.

Melchizédec contenant 30 litres, soit 40 bouteilles de 75 cl, utilisée depuis 2002. Cette vasque géante porte le nom d’un personnage énigmatique de l’Histoire Sainte. Melchisédech a béni Abraham et possède un caractère messianique similaire à celui du Christ.

Ces deux derniers contenants sont propres à la maison de Champagne Drappier.

Pour accéder à l’article complet :

Mathusalems, nabuchodonosors… mais d’où nous viennent ces noms ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s