Mardi 13 décembre 2022 : séance de dégustation dédiée aux vins blancs de la vallée du Rhône.

Cette 3e séance de dégustation nous permet de revenir dans nos terres de prédilection de la vallée du Rhône. Les vins de cette région sont assez hétérogènes, que ce soit en rouge et en blanc, et se distinguent avant tout par leurs terroirs et niveaux d’ensoleillement. Ainsi, nous distinguerons les vins Septentrionaux (correspondant au Nord du territoire) des Méridionaux (prenant naissance aux environs du parallèle 45 jusqu’aux Châteauneuf du Pape et autres appellations plus solaires). Cette séance se concentre plus particulièrement sur les vins blancs reconnus pour leur élégance et leur matière. Ainsi, nous retrouvons une bonne variété de cépages avec toutefois quelques prédominances : la Marsanne, la Roussanne et le viognier pour les septentrionaux et le grenache blanc, le bourboulenc et la clairette pour les méridionaux.

7 vins sont proposés ce soir, l’objectif est posé : identifier les arômes principaux et tenter de distinguer les grandes appellations classiques de St Péray, St Joseph, Condrieu et autres Châteauneuf…

A vos marques, prêts, …

La séance démarre par une petite révision géographique et une présentation rapide des particularités aromatiques des cépages et des spécificités à identifier. On commence donc par un petit étalonnage des papilles sur un côte du Rhône 2020 Reserve du domaine François Xavier Nicolas. Certains noterons un nez assez expressif de fleurs blanches et de fruits blancs. Un joli équilibre sur ce premier vin pour cette entrée en matière.

On poursuit donc rapidement par une bouteille dont le nez semble se situer sur une palette aromatique assez semblable. Le gras en bouche est peut-être un peu plus élégant, moins lourd et les notes de fruits à chair blanche se confirme (poire ?). Nous venons de déguster à l’aveugle (comme à notre habitude) le Saint Péray 2021 du domaine Durand.

On poursuit sur une bouteille attendue : le Saint Joseph « lieu-dit » Guigal 2021. Le nez se distingue d’emblée par des notes d’élevage très marquées de type fumées et caramélisées. Cela pourrait avoir tendance à masquer le reste même si c’est très bien maitrisé au global. L’ensemble du groupe aura été séduit par l’équilibre en général de ce vin et sa longueur en bouche particulièrement présente.

Le vin suivant se distingue des précédents dès les premières effluves d’abricot… Le viognier (Condrieu cuvée La Loye 2021 du domaine JM Gerin) s’exprime et nous propose une bouche bien beurrée et quelques notes briochées (1 an d’élevage en demi-muids de 2 à 5 ans d’âge). Une légère finale sur l’amertume se précise mais tout à fait normale pour l’appellation. Une très jolie bouteille qui retient l’attention de tous.

La cuvée qui suit nous surprend un peu au premier nez. La robe est plus soutenue et le breuvage doit être un peu plus âgé… En bouche, cela se confirme, on retrouve de légères notes de noix et de pate de fruits. L’amertume finale est marquée et a pu déranger. Nous avons ici l’Hermitage « Le chevalier de Sterimberg » du domaine Jaboulet sur le millésime 2018.

L’avant dernier vin nous régale déjà par le premier nez qui se présente complexe et dominé par les fruits jaunes. La bouche est ample et élégante et des arômes de fleurs blanches se précisent. L’équilibre général est particulièrement apprécié et la fraicheur garantie le peps en bouche (sans parler de sa très grande longueur!). Nous découvrons à la « tombée de chaussette » un Châteauneuf du Pape du domaine du vieux télégraphe, La Crau 2020 qui aura été particulièrement apprécié.

La douche froide nous attend sur le suivant et malheureusement dernier vin… L’occasion s’est présentée de faire l’acquisition du second vin du château Grillet et il était à coup sûr très attendu ! Très rapidement au nez, un léger défaut de bouchon se précise (perçu plus ou moins fortement par certain selon les sensibilités) et il sera ensuite compliqué de passer outre… Malgré tout, nous avons pu noter une complexité en bouche sur les agrumes et le miel et une jolie amplitude.  

Il est temps à présent de clôturer notre séance et de décerner notre médaille d’or au domaine du vieux télégraphe avec une moyenne de dégustation de 15,1 suivis du Saint Joseph lieu-dit de Guigal (14.4) et du Condrieu La Loye de Jean Michel Gerin (14,3).

Bonnes fêtes de fin d’année à tous et RDV le mardi 31 janvier pour notre prochaine séance dédiée aux vins du domaine Franck Chavy (Beaujolais) animée par lui-même !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s