13/01/18 : l’AOC en visite dans le Beaujolais

IMG_1325Départ de Montluel direction » la source des Fées » à Pouilly-Fuissé et accueil par Philippe, vigneron-conteur à ses heures !
Après un long préambule autour d’un feu dans la cheminée (et à côté du chat), nous avons visité la cave où le Chardonnay cultivé sur 4 hectares, est mis en cuves, en fûts de chêne ou d’acacias.

Dégustation du St Véran, du Pouilly-Fuissé et du « Fée des Bulles » (rosé mousseux – méthode traditionnelle Champenoise – aux arômes de fruits rouges). Nous avons aussi goûté du St Amour et du Fleurie des confrères de notre hôte.IMG_1322

Les andouillettes et le bœuf bourguignon du « Moulin de St Véran » (pourtant Logis de France) n’ont pas tenu toutes leurs promesses mais il était temps d’avaler du solide ! D’après Stéphane et Philippe, notre invité du jour, en revanche le Morgon a été très apprécié.

Notre rendez-vous au Domaine Matray a été manqué : pourtant sobres (!), nous n’avons malheureusement trouvé que le hangar à tracteurs …. Les GPS et téléphones ne sont parfois d’aucune utilité! Le contact initial ayant été fort sympathique, nous gardons cette adresse sous le coude pour une prochaine virée ! Surtout que leur production sur 14 hectares et plusieurs communes est diversifiée et prometteuse : Juliénas, Saint-Amour, Chénas, Moulin à vent, Beaujolais Blanc, Beaujolais rosé, Crémant de Bourgogne, Rikiki …

Nous avons donc fini en beauté à Fleurie où Jean Paul Ducharne nous attendait impatiemment ! Depuis 1936, il représente la 3è génération qui exploite et vinifie les 16 hectares de vignes réparties sur les quatre crus du Beaujolais et Beaujolais Village.

 

Nous avons pu découvrir « au nez » et pas que (!) : les crus Fleurie, Morgon, Chiroubles et Moulin à vent. Très en forme JP nous a raconté son histoire et son amour pour son patrimoine, son terroir, …

Au retour, lestés de quelques cartons et précieuses bouteilles à déguster dans le court, moyen et long terme, nous étions ravis de cette journée où notre curiosité a été largement récompensée : l’authenticité et la simplicité de l’accueil, les personnalités et anecdotes des vignerons, la variété et la qualité des vins découverts casse l’idée reçue du « beaujolais ». Conscients de la mauvaise réputation acquise suite à une mauvaise gestion de la qualité de la production pendant plusieurs années, les professionnels du vin de la région ont une réelle volonté de reconquérir le public en améliorant sans cesse leurs produits tout en respectant les traditions.

Rendez-vous en Mars pour une virée en Bourgogne !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s